La Corée s'interroge sur le modèle économique de Diablo III

Pour espérer sortir en Corée du Sud, Diablo III doit obtenir une classification du Game Rating Board... qui tarde à rendre sa décision (en attente de précisions) et se refuse par principe à évaluer les « jeux d'argent ».

screend3.jpg

Diablo III est particulièrement attendu pour son contenu, mais interroge aussi quant à son modèle économique hybride. Le RPG d'action intègre en effet deux hôtels des ventes permettant d'échanger des objets virtuels. L'un sera fonctionnera avec des pièces d'or gagnées dans le jeu ; l'autre devra être associé au Porte-monnaie du réseau Battle.Net et les échanges s'y pratiquant seront conclus en argent réel.

Blizzard se montre évidemment prudent et se dit conscient que cet hôtel des ventes en devises réelles pourrait ne pas être proposé dans certaines régions du monde, où il ne serait pas conforme avec les législations locales.
En Corée du Sud, patrie du jeu en ligne Free to Play où la commercialisation d'objets virtuels est monnaie courante, l'hôtel des ventes de Diablo III ne devrait pas poser problème. Et pourtant.
Le Game Rating Board sud-coréen (en charge de la classification des jeux vidéo en Corée) tarde manifestement à définir le rating de Diablo III et son hôtel des ventes (soumis ensemble), alors que sa décision était attendue le 16 décembre dernier. Et elle est d'importance car en Corée du Sud, un jeu ne peut sortir sans avoir été préalablement évalué, alors que le Game Rating Board refuse toute évaluation aux « jeux d'argent » (regroupant, selon une récente disposition qu'on dit taillée sur mesure pour Diablo III, tous les jeux dont les objets obtenus aléatoirement sont susceptibles d'être vendus contre espèces sonnantes et trébuchantes - déjà un MMORPG chinois, Zhu Hou Online, n'a pu sortir en Corée pour ce motif).
À ce jour, le GRB indique avoir besoin de « plus d'informations » (nécessitant au moins deux semaines d'examen) et Blizzard précise « y travailler » même si le développeur estime que « rien n'est contraire à la loi et espère tous les joueurs à travers le monde pourront profiter de la même expérience de jeu ». L'affaire fait quoiqu'il en soit grand bruit en Corée où les jeux Blizzard sont largement attendus et où l'on conçoit mal que Diablo III puisse ne pas y être distribué.

Réactions (171)


Ce fil de réactions a été coupé. Il n'est plus possible de réagir.

Que pensez-vous de Diablo III ?

196 aiment, 117 pas.
Note moyenne : (351 évaluations | 13 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien

664 joliens y jouent, 1124 y ont joué.